Bienvenue sur Xbox360France.com, venez vite nous rejoindre et vivre l'actualité Xbox 360 : S'inscrire
 
 
Edition du 24 avril 2014, 13:01   32 personne(s) en ligne et 13375 inscrits
Accueil > Articles > Tests > Epic Mickey 2 : Le retour des héros

Epic Mickey 2 : Le retour des héros
Publié par Hyptnos le vendredi 11 janvier 2013 à 15:06

Warren Spector nous catapulte, une seconde fois, au pays des Toons avec Mickey pour un nouvel opus dans le monde de la désolation, où Toons ne rime pas forcément et tout le temps avec univers enfantin et coloré, il n'y a que chez les bisounours que cela existe (et encore). Après deux ans d'attente, cette suite multi-console, voit le jour en cette fin d'année 2012, pour le plaisir de tous. Ouvrons le livre enchanté du monde de Walt Disney et faisons-nous un avis sur le retour du héros.



Il était une fois …


Avant toute chose, il est bon de rappeler que c'est une suite d’un jeu, qui n'a vu le jour que sur Wii deux ans auparavant. Donc pour ceux qui seraient passés à côté de ce jeu qui a ; il faut le dire ; fait bonne impression, une petite remise à niveau s'impose. Epic Mickey ne va pas vous transporter au pays magique des Disney que vous connaissez. Oubliez les mondes féériques, enfantins, colorés que nous connaissons bien. Nous allons au pays des Toons, dans un monde de désolation, où se trouve un univers pas forcément très mignon ; des Toons pas très catholiques et des savants fous qui ne veulent pas faire que du bien à nos mignons petits Toons. Heureusement notre souris, notre héros, possède un pinceau magique, qui permet à tout moment, d'alterner, via de simples projections de peinture ou de diluant, d'un monde à un autre, du bien au mal, de la féérie à la désolation.

Tout au long de l'aventure vous côtoyez différents personnages connus de monde Disney. Vous combattiez auparavant un savant fou, qui lors dès les premiers instants de ce second opus, ne cherche que le pardon et souhaite rectifier ses erreurs en vous aidant à rebâtir le monde des Toons qui a été détruit par un séisme. Pour cela nous aurons besoin de nos héros Mickey et Oswald pour ainsi sauver le monde de la désolation, tout en se méfiant : Le savant fou c'est il bonifié ? A-t-il vraiment de bonnes intentions ? Est-il vraiment sincère ? Pour le savoir, en route pour l'aventure...


...Oubliez les mondes féériques, enfantins, colorés, que nous connaissons bien, nous allons au pays des Toons, dans un monde de désolation,... .



Pleine coopération entre Mickey et Oswald.


Que l'on joue en solo, ou en duo, Epic Mickey joue à 100% sur la coopération. Les deux protagonistes devront unir leurs efforts à chaque moment du jeu pour vivre leur aventure ; que cela soit sur la méthode pour vaincre un adversaire ou un boss, ou dans la résolution des énigmes, aussi basiques soient elles. Les souris devront danser sur le même pas pour y arriver et ce d’autant plus que leurs compétences se complètent avec brio. Mickey possède le pinceau magique pouvant repeindre ou diluer les décors tandis qu’Oswald maîtrise l'électricité. Cela impose obligatoirement de devoir s'unir, d'autant plus que les niveaux nous obligent à utiliser leur complémentarité pour en venir à bout. Ne serait ce, par exemple, comme se positionner sur un interrupteur au sol pendant que le binôme franchit un obstacle.

Le game design est truffé de ce genre de petites attentions que l'on savoure avec fraîcheur. Le tout est tellement bien pensé que l'on ne peut qu'apprécier l'effort des développeurs pour nous fournir un tel niveau de coopération tout au long du jeu. Cependant là ou le bat blesse, c'est en solo, malgré la présence de la coopération, nous incarnons obligatoirement Mickey laissant Oswald être géré par une intelligence de la console qui parfois laisse à désirer ; nous laissant dans un état de frustration par moment où l'on se demande quand est ce que l'IA va faire son boulot. Nous aurions aimé pouvoir comme dans les jeux style Lego, prendre la main quand on le désire, d'un personnage à un autre, ce qui nous laisserait pleinement le monopole de l'action.

Malheureusement nous devrons faire sans, tout au long de l'aventure qui nous fournit parfois de grands moments de solitude. C'est pourquoi le plaisir est plus intense, et nous ne pouvons que vous conseiller de faire l'aventure à deux joueurs. L'interactivité des deux personnages est fantastique quand deux joueurs humains en prennent le contrôle. Pouvoir s'agripper à Oswald lorsque ce dernier se met à voler grâce à ses oreilles cela n'a pas de prix et surtout cela permet de franchir des obstacles rapidement. D'un côté technique nous sommes dans un mode coopération en écran splitté verticalement, mais rassurez vous le champ de vision reste largement acceptable.

Sauf peut être lorsqu’on aurait tendance à se séparer un peu trop loin, l'un de l'autre, aucun marqueur nous indique où se trouve notre comparse. Au moins dans cette configuration, nous pouvons chacun explorer un coin ou l'autre, de son côté, le vaste monde ouvert entre niveau, afin de dénicher les trésors à glaner ici et là. Car si, nos personnages n'évoluent pas au fil de l'aventure dans leurs possibilités d’interaction, au moins nous sommes en présence, pour ceux qui le désirent, d'une vrai chasse aux trésors.



on ne peut qu'apprécier l'effort des développeurs pour nous fournir un tel niveau de coopération tout au long du jeu



Un sentiment de déjà vu.


Si le jeu se veut riche et coloré, un sentiment de déjà vu s'installe ; pour la simple et bonne raison, que l'environnement global a déjà été exploré par Mickey en personne lors du premier opus de la saga. Heureusement un léger lifting est de mise et de nombreuses phases sont totalement inédites au sein du jeu. Ouf vous voilà rassurés, mais plus on avance, plus ce sentiment émerge et encore une fois cela peut être un brin frustrant pour le joueur. Mais ce qui frustre le plus ce dernier dans l'histoire c'est la linéarité du soft. Malgré un décor changeant, nous ne trouvons pas de grandes innovations au fil du jeu, cette absence d’innovations pouvant démotiver les joueurs.

Heureusement que les fins de niveaux nous permette un peu de changement avec des phases de plateforme en scrolling 2D nous rappelant les origines old school des jeux vidéo. Le design global est enchanteur. Nous sommes vraiment dans un Disney, même si comme nous l'avons abordé précédemment, le soft se veut plus sombre et plus violent, pas forcément adapté à nos bambins. L'ensemble est tout de même coloré et propose malgré tout une esthétique enfantine, qui ravira les plus jeunes joueurs la plupart du temps. C'est bien là, la force de ce titre : c'est rare d'avoir un jeu avec une telle coopération pouvant ainsi partager de bons moments vidéoludiques entre parent et enfant.

Nous sommes donc plus dans un Epic Mickey 1.5 que dans un nouvel opus, ce qui pourrait ravir la majorité des joueurs qui n'ont pas eu l'occasion d'avoir jouer à son aïeul. Si les niveaux sont linéaires nous avons tout de même un mode ouvert, nous permettant de vagabonder où nous le souhaitons, permettant l'accès à des quêtes annexes, telles que la prise de photos tout au long du jeu, que l'on devra vendre, la recherche des héros cachés au sein du jeu, ou encore dles frères de nouf nouf dissimulés un peu partout dans le monde vaste de la désolation. Tout cela permet d'agrémenter le plaisir du jeu, de faire des pauses rafraîchissantes, permettant de ne pas enchaîner les niveaux de la quête principale et de voir la lassitude s'installer.



Mais ce qui frustre le plus ce dernier dans l'histoire c'est la linéarité du soft



De l'amélioration sans innovation.


Sur ce second volet, les développeurs ont amélioré en tous points, sans pour autant combler au summum de l'attente des joueurs, les points noirs du premier opus : que cela soit sur le gameplay ou sur la caméra. Il s'agira toujours de peindre ou diluer les éléments du décor pour arriver à bout d'une énigme, l'innovation vient de la possibilité de coopération entre nos deux héros. Heureusement, les énigmes sont présentes à foison et on regardera en plusieurs fois, avant de comprendre comment en arriver au bout. Il y aura de tout, du plus basique interrupteur à l'énigme un peu plus complexe telle que plonger dans une peinture invisible et avancer a tâtons pour franchir une porte par exemple. En général, elles ne sont pas forcément difficiles à résoudre lorsque l'on a compris le fonctionnement, mais le souci est dans le fait, que les éléments n'apparaissent pas en surbrillance.

Il se pourra alors, que vous vous arrachiez les oreilles (de Mickey) à comprendre. Il s'agira dans la plus grande partie des cas de repeindre ou diluer une pièce ou une plateforme pour activer un processus simple. Accéder à un endroit qui semble inaccessible afin de récupérer un mécanisme qui une fois assemblé permettra lors de son actionnement la résolution de l'énigme. Dans d'autres cas ce sera juste mettre du solvant ici et là pour trouver la solution. Encore faut-il savoir où faire la projection. Le manque cruel de phases de plateforme se fait sentir au fil du jeu, une répétition sans fin malgré les environnements changeants qui nous mine le moral. C'était sans compter la folle caméra du premier opus chaotique. Néanmoins, une amélioration ici permet de profiter pleinement du titre et de sa magie. Mais encore une fois, ce n'est qu'une amélioration.

Le placement de la caméra se fait de manière assez aléatoire, nécessitant sans cesse un recadrage de cette dernière de la part du joueur. Heureusement que ce nouveau Epic Mickey nous offre une caméra libre tout au long du jeu. Nous aurions aimé cependant passer moins de temps à sa gestion, surtout que le titre est tout de même destiné à un jeune public où le maniement de la caméra peut devenir un vrai enfer. Au moins là où le jeu ne présente presque aucun défaut, c'est sur la bande son, épousant à merveille l'univers Disney : une excellente qualité globale que ce soit sur les musiques, les effets sonores ou le doublage en français qui, avouons- le, est de très bonne qualité.



Une excellente qualité globale que ce soit sur les musiques, les effets sonores que le doublage en français qui, avouons-le, est de très bonne qualité.





Détails
Jouabilité
On aurait pu avoir peur avec ce style de jeu, d'avoir une caméra chaotique, mais elle ne sera que capricieuse ; l'améliorer demandant l'intervention humaine pour le recadrage. De plus l'utilisation du pinceau et donc de la peinture et du solvant est au cœur du gameplay et s'utilise avec une facilité enfantine. Par contre quelques phases de plateforme sont assez ardues pour un enfant. En solo le jeu s'avère frustrant à cause de la coopération avec la machine, et prend un tout autre sens avec deux joueurs humains. Nous regretterons au passage l'impossibilité de reconfigurer le pad selon nos envies.
7/10
Graphismes
Un passage en HD oblige, le titre est riche en couleur, et une bonne finesse. Nous n'avons aucun souci de visibilité générale. Les mondes sont variés, permettant ainsi de nous divertir sans réelle lassitude, sans parler des passages dit "retro projection" permettant d’aller d'un niveau à un autre, vous transportant dans un monde Disney Old School en noir et blanc pour une petite phase de gameplay rafraîchissante. A noter qu'en plus le titre est compatible 3D sur les écrans qui vont bien.
8/10
Durée de vie
Une histoire assez longue découpée en 3 étapes. Vous pourrez également prendre votre temps pour aller en ville, chercher des trésors, pin's, bonus, etc.. sans parler des quêtes optionnelles, qui sont nombreuses et qui vous tiendront en haleine encore des heures ensuite. L'histoire se résout de différentes manières. Vos choix vous amèneront donc à vous poser la question et si j'avais fait autrement, libre ensuite à vous de vouloir ou non refaire l’aventure. Par contre un adulte seul n'y trouvera pas son compte et un enfant seul sera démuni. Cette histoire se joue à deux, en famille et là la durée de vie se multiplie ne voyant pas les heures passées.
7/10
Le son
Que serait un Disney sans une bande son en harmonie avec son univers. Nous flirtons l'aspect comédie musicale lors des cinématiques ce qui procure au titre une dimension intéressante et surtout typée dans la féérie Disney. De plus les doublages français relèvent de la perfection. Un travail global vraiment intéressant.
7/10
Xbox Live
/10


Conclusion
Un jeu complet, accessible, prenant, avec une prise en main améliorée. Riche en couleur, grandiose en bande son, c'est avec plaisir que l'on suit l'aventure de Mickey et Oswald dans leur périple au cœur de la désolation. Libre, vous êtes libres ou presque, d'accomplir votre tache comme bon vous semble, et c'est là que se trouve la force du jeu, avec le coop. Dans l'ensemble nous n'allons pas lui jeter la pierre, Epic Mickey 2 est un bon jeu de plateforme, mais seulement en coopération. Trop compromettant en solo surtout pour un enfant et lassant pour un adulte, la richesse du titre se voit dans le partage de temps vidéoludique en famille et sur ce plan là le soft fait carton plein. Il décevra par contre les joueurs qui attendaient du titre qu'il remplisse toutes ses promesses car il n'arrive qu’à faire légèrement mieux que le premier opus de la saga. Heureusement, l'univers Disney est présent avec ses musiques enchanteresses, épousant à merveille le titre. La durée de vie assez grande avec la sa quantité inestimable de quêtes annexes vous prendra de nombreuses heures, si vous ne vous en lassez pas avant. Au final l'avis est très mitigé. Pour profiter de ce titre, il va falloir faire des enfants si ce n'est pas déjà le cas.

7/10

 +

La coopération.
Un max de secret à découvrir.
Bourré de mécanismes.
La bande son.
 -

L'IA mal gérée.
Frustrant par moment.
Linaire et assez répétitif.



Commentaires

Vous ne pouvez pas poster de commentaires car vous n'êtes pas connecté.

S'enregistrer      Se connecter

Auteur Commentaire
Gui iom 

Staff X360F
GT : gui iom
Posté : 11/01/2013 15:31      

Très sympa quand on commence et surtout idéal pour partager du temps vidéoludique avec ses bambins, mais plus on s'attarde dessus et surtout en solo, plus lassitude se fait sentir.

Mais a posséder si vous avez des enfants de minimum 7ans il adoreront l'esprit Mickey.


Informations légales     Nous contacter     Publicité / Annonceurs     L'équipe Xbox360france
 


Recherche avancée
Fiche du jeu
Epic Mickey : Le Retour des Héros

Editeur :
Disney Interactive

Développeur :
Junction Point

Jeu disponible

Site officiel :
Pas de site officiel

Démo(s) :
aucune

Note :   7/10     Lire le test

Note des membres :   ??/10
Soyez le premier à tester ce jeu : cliquez ici

Voir la fiche complète du jeu
Tournois Sport Ladders 360
·  Full House Poker 1V1 - 800 MS POINTS
·  FIFA 13 1vs1 - 800 MS Points
·  BO II T2 R&D N
·  BO II T2 R&D H
·  BO II TEAM R&D N (T4)
·  BO II TEAM R&D H (T4)
·  BO II SOLO R&D N TABLETTE
Sondage
En attente prochain sondage

 
Sondages
En direct du Forum
> The best Xbox 360

Nos partenaires
> Culture G : Régie Publicitaire
> Sport Ladders 360
> Xbox.com
> AssassinsCreed.FR
> Play3-Live
> Xbox Gamer
> Xbox-Mag.net
> Selecjeux
> Trailer4Game
> Tshirt Maout
> 360Only
> GameHope
> GAMERADIO
> JeuxCherche
> JVNews.fr
> Next Nintendo
> SEGA Mag
> shmupemall.com
> SUXBOX
> Xenon-360

Partenaires
Publicité
 
 
© 2005-2014  Xbox360France - Tous droits réservés