Bienvenue sur Xbox360France.com, venez vite nous rejoindre et vivre l'actualité Xbox 360 : S'inscrire
 
 
Edition du 23 septembre 2014, 04:21   21 personne(s) en ligne et 7093 inscrits
Accueil > Articles > Tests > Zone of the Enders HD Collection

Zone of the Enders HD Collection
Publié par SHADOWMARIO le dimanche 16 décembre 2012 à 16:20

Qui aurait pu prédire il y a une dizaine d’années que les deux épisodes de Zone of the Enders allaient revenir en 2012 avec une réédition en haute définition exclusivement réservée aux consoles que sont la Xbox 360 et la PS3. Malgré l’enthousiasme de revoir la série sur ces consoles, on ne peut qu’avoir cette fameuse angoisse de se retrouver avec une compilation complètement ratée comme le fut il y a quelques mois un certain Silent Hill HD Collection. Est-il plus intéressant de ressortir sa « vieille » PS2 pour y jouer ou au contraire peut-on sauter les yeux fermés sur ce titre qui est censé apporter une version remise au goût du jour. Réponse dans les prochaines lignes.



Z.O.E : un succès à l’époque de la Playstation 2 ?


Derrière le nom Zone of Enders, ce sont deux grands noms du jeu vidéo qui font surface : Noriaki Okamura et Hideo Kojima. Ces deux hommes ont proposé aux joueurs de vivre une expérience vidéoludique à bord de méchas. Certes, ce n’est pas révolutionnaire tant il y a des jeux de la sorte qui existent mais Zone of the Enders intègre tellement de fraîcheur et de nouveautés qu’il a su tirer son épingle du jeu. De plus, il ne faut pas oublier que le reste du monde n’est pas forcément friand des titres typés Méchas. Et pourtant, la recette fonctionne à merveille même hors du Japon grâce notamment à une technique imparable : intégrer un bonus pas comme les autres. C’est ainsi que Konami mis en vente le premier épisode en mars 2001 avec la démo de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty. Alors il est vrai que beaucoup de galettes se sont vendus rien que pour la démo, mais d’un autre côté, cela à permis de faire connaître la nouvelle licence de Konami. Et au final, ce n’est pas moins de 750 000 exemplaires qui ont trouvé preneurs avec la répartition suivante : 130 000 jeux vendus au Japon, 240 000 en Europe et 300 000 aux USA. Une petite performance pour un jeu qui convient surtout aux joueurs japonais.

Suite à ce résultat, Konami décide donc de mettre en œuvre un second opus qui verra le jour au mois de septembre 2003. Soit un peu plus de deux ans plus tard. Portant le nom de Zone of the Enders : The 2nd Runners, il apporte avec lui un nouveau design mais aussi une palette d’actions bien plus étoffée. Et malgré le fait que le jeu se soit bien moins vendu que son grand frère, l’ensemble de la communauté de joueurs reste absolument unanime en annonçant qu’il s’agit d’un véritable monument du jeu vidéo. Bien plus que l’opus précédent. Concernant les chiffres, et bien on apprend qu’il s’est écoulé au total 410 000 exemplaires répartis de cette façon : 110 000 ventes au Japon, 120 000 en Europe et 150 000 sur le continent américain. Et encore une fois, on remarque que le jeu de Konami s’est bien plus vendu hors du Japon.

Enfin, pour en terminer sur les présentations, je tiens à noter que la licence à fait un petit tour sur la Game Boy Advance de Nintendo en 2001 avec Zone of the Enders: The Fist of Mars. Le jeu n’est plus typé action mais devient un jeu de stratégie au tour par tour du fait des capacités assez limitées de la console portable. On retrouve toujours la touche manga si caractéristique de la série. Malheureusement, au final le jeu reste assez moyen en raison de la répétitivité des combats et surtout de dialogues interminables. Concernant ses ventes, nous n’avons pas les chiffres exacts mais on sait qu’il s’est coulé à 40 000 exemplaires aux U.S.A et moitié moins en Europe. Ce qui fait donc un jeu assez difficile à trouver. Avis aux collectionneurs…

« malgré le fait que Z.O.E. 2 se soit bien moins vendu que son grand frère, l’ensemble de la communauté de joueurs reste absolument unanime en annonçant qu’il s’agit d’un véritable monument du jeu vidéo »




Zone of the Enders HD ?


Étant donné que cette réédition porte l’extension HD, nous sommes en droit de penser que le jeu a subi un petit lifting afin de gommer les quelques rides qu’il a pris au fil des années. Et bien, au final, si on prend le premier opus, on peut être un peu déçu du résultat. En effet, même si l’ensemble des décors et autres méchas a été lissé avec soin, on retrouve des soucis tels que des scènes cinématiques qui saccadent de temps à autre et surtout un étrange effet de flou qui s’avère assez dérangeant. Un détail assez frustrant d’autant plus que cet effet dénature les différentes scènes animées. Autre problème mais qui vient lui de l’époque, la pauvreté des décors et l’impression de revenir plusieurs fois dans les même niveaux afin d’y accomplir différentes actions. Ce qui au bout d’un moment devient assez ennuyeux d’autant plus que les ennemis reviennent à chaque fois et que le bestiaire est, avouons-le, assez limité.

Ce qui n’est pas le cas de sa suite qui propose bien plus d’ennemis à affronter mais qui a également pris bien moins de rides grâce à son aspect cell-shading qui lui donne ce « look » si particulier et qui se mélange bien avec les scènes animées qui, mine de rien, sont nombreuses. On appréciera aussi le fait que les niveaux soient plus variés et que les ennemis à l’écran soient bien plus nombreux sans pour autant nuire à la fluidité du jeu. Ajoutez à cela la fameuse « HD » et nous voilà avec un titre qui a de quoi tenir la dragée haute à d’autres productions du genre.

« même si l’ensemble des décors et autres méchas a été lissé avec soin, on retrouve des soucis tels que des scènes cinématiques qui saccadent de temps à autre et surtout un étrange effet de flou qui s’avère assez dérangeant »




Un gameplay toujours à la hauteur !


Ce qui fait le charme de la série des Zone of the Enders, si l’on met de côté les scènes animées, c’est bien le gameplay. Le premier opus bien qu’apportant une palette d’actions plus réduite que sa suite, propose tout de même de participer à des séances de gungfight des plus sympathiques. Et pour les plus réticents, sachez qu’un didacticiel assez complet permet de connaître sur le bout des doigts les différentes techniques de combats aériens. Je ne parle pas des combats au sol car il n’y en a tout simplement pas. Dans le jeu, vous incarnez un robot portant le nom d’Orbital Frame Jehuty. Ce dernier ressemble à s’y méprendre à une sorte d’EVA que l’on peut rencontrer dans la série des Evangelion. Pour vous aider à détruire l’adversaire, un arsenal est bien entendu à votre disposition mais aussi quelques mouvements comme attraper un ennemi et le propulser contre un obstacle ou encore la possibilité de lancer une sorte de boule d’énergie. Seul bémol pour cette dernière, il faut un peu de temps pour la créer, donc vous êtes vulnérable pendant quelques secondes. Enfin, n’oublions pas qu’il est possible de se protéger temporairement des différents assauts en créant une sorte de bouclier qui ne sera pas de trop lors de certains combats assez ardus.

Concernant le second opus, vous reprenez place dans d’Orbital Frame Jehuty et comme je le sous entendait plus haut, il propose une palette d’actions bien plus étendue avec un tas d’armes secondaires dont quelques belles nouveautés. On notera aussi la possibilité de se servir de certains éléments du décor comme arme de combat avec le choix de frapper avec ou carrément le balancer dans la tronche de l’adversaire. Bien entendu, cet arsenal de guerre se déverrouillera au fil de votre progression. Ne comptez donc pas dessus dès le début du jeu. Tout comme avec son prédécesseur, on retrouve le système de verrouillage qui permet de ne jamais perdre de vue l’ennemi à combattre. Par contre, il est un peu regrettable que dans certaines zones possédant un environnement assez réduit, la caméra devient un peu « folle ». Sinon, dans l’ensemble le reste est hyper jouable est extrêmement nerveux laissant peu de temps au joueur de respirer.

« On notera aussi la possibilité de se servir de certains éléments du décor comme arme de combat avec le choix de frapper avec ou carrément le balancer dans la tronche de l’adversaire »




Un scénario de fou furieux !


Qui dit Hideo Kojima dit nécessairement jeu perfectionné et scénario en béton. Et ce même au début des années 2000 où le grand Monsieur avait tout de même à son actif le fantastique Metal Gear Solid sur PS1 et travaillait d’arrache pied sur sa suite. En tout cas, Zone of the Enders premier du nom bien que loin d’être parfait proposait mine de rien un bon scénario qui se passe je vous le donne en mille : dans le futur. Plus exactement en plein 22ème siècle. Dans le premier opus, on incarne un jeune garçon, Léo Stenbuck qui vit dans la colonie d’Antilla, une colonie en orbite autour de Jupiter. Le jeu commence en nous annonçant que ses amis ont été tués par un mécha des forces de Bahram lors d’une attaque surprise. C’est en se cachant que le jeune Leo se retrouve par pur hasard aux commandes du légendaire Orbital frame : Jehuty. Ce dernier étant animé par une intelligence artificielle, il parvient à s’en servir pour piloter et défendre sa colonie des assauts de l’envahisseur qui essaie par tous les moyens de reprendre le contrôle de la colonie.

Concernant le second opus, il se passe deux ans après les évènements cités ci-dessus. Exit Leo Stenbuck et place à Dingo Engret. Dingo se révèle être un ancien soldat de Bahram qui s’est reconverti en tant que mineur sur les lunes de la planète Jupiter. L’histoire commence lorsque le héros découvre dans la glace une énorme caisse abritant le Jehuty. C’est à ce moment précis que l’ennemi arrive sur la planète et l’attaque à l’aide de plusieurs robots. Histoire de rendre la pareille à l’ennemi, Dingo utilise le mécha pour anéantir l’opposant, ce qui l’amène jusqu’au vaisseau mère qui abrite un terrible mécha : Anubis. Bien évidemment le combat est perdu d’avance pour lui et il doit son salut à Ken Marinaris, une jeune femme infiltrée dans le réseau de Bahram. Malheureusement, ce combat à eu de graves conséquence sur le pilote puisqu’il ne peut survivre qu’en étant au commandes du Jehuty. Mais, selon Ken, il y a un moyen de retrouver un état de santé normal. Mais pour cela, il va falloir écouter et faire ce qu’elle va dire…

Comme on peut le constater, un gros travail a été réalisé sur le scénario de ces deux épisodes. Mais en s’y attardant plus, on remarquera que c’est le second opus qui se révèle être le plus riche en informations mai aussi en maturité. Dans tous les cas, si vous n’accrochez pas spécialement sur ce type de jeu, je vous conseille tout de même d’y jouer rien que pour connaître l’histoire illustrée par de nombreuses scènes animés typées manga.

« un gros travail a été réalisé sur le scénario de ces deux épisodes »







Détails
Jouabilité
Rien à redire sur ce point puisqu’il s’agit d’un des points forts du jeu. L’ensemble est parfaitement maîtrisé et facile à prendre en main malgré la multitude d’actions à réaliser. Le seul bémol pourrait être mis sur le dos de la caméra qui nous fait perdre la tête lorsque l’on locke certains ennemis dans des zones un peu restreintes
7/10
Graphismes
Zone of Enders premier du nom a tout de même pris quelques rides et ce même avec l’ajout de la HD. Quant à sa suite, c’est tout le contraire. En effet, l’aspect cell-shadding n’a pas vieilli d’un iota et la fluidité lors des combats contre une multitude d’ennemis reste exemplaire.
7/10
Durée de vie
On aurait tendance à dire que les deux titres se terminent assez rapidement. Heureusement, pour faire passer la pilule, le jeu est vendu à petit prix. Par contre, les joueurs voulant terminer ces deux titres avec la difficulté la plus haute risquent de passer un temps fou sur leurs consoles...
7/10
Le son
Il est vraiment dommage de ne pas avoir mis les voix japonaises. Pour le reste, c’est du très bon travail. Entre les tirs fusant de tous les côtés, les différents bruits métalliques des robots et autres explosions, voici de quoi rythmer comme il se doit l’action incessante. Enfin, que dire de la musique d’intro qui est tout simplement fabuleuse.
8/10
Xbox Live
SANS
-/10


Conclusion
A l’époque, Zone of the Enders premier du nom s’est fait connaître grâce à la célèbre démo de Metal Gear Solid 2. Et pourtant force est de constater que malgré ses nombreux défauts, il s’agissait d’un titre proposant un scénario très riche et une mise en scène typique de Mr Kojima. Mais c’est surtout Zone of the Enders 2 qui a émerveillé le plus de joueurs en proposant des graphismes somptueux grâce à la technique du cell-shading. Au final, avoir réalisé un portage HD reste une bonne idée, mais il faut avouer que le premier opus a malgré cela assez vieilli. Reste tout de même la suite qui avec le support de la HD reste à ce jour parfaitement joli à regarder et surtout propose quelques heures d’action non-stop et de pur bonheur sur nos consoles.

7/10

 +

+ Le prix
+ La démo de MGS Rising Vengeance
+ Zone of the Enders 2 est toujours aussi bon
+ La cinématique d’intro
 -

- Un étrange flou sur les scènes cinématiques
- Pas de doublage japonais
- Quelques ralentissements
- La caméra a du mal à suivre de temps à autre



Commentaires

Vous ne pouvez pas poster de commentaires car vous n'êtes pas connecté.

S'enregistrer      Se connecter

Auteur Commentaire
Ouchouhaya 
Posté : 18/12/2012 08:11      

Joli test Shado


Informations légales     Nous contacter     Publicité / Annonceurs     L'équipe Xbox360france
 


Recherche avancée
Fiche du jeu
Zone of The Enders HD

Editeur :
Konami

Développeur :
Kojima Productions

Jeu disponible

Site officiel :
ici

Démo(s) :
aucune

Note :   7/10     Lire le test

Note des membres :   ??/10
Soyez le premier à tester ce jeu : cliquez ici

Voir la fiche complète du jeu
Tournois Sport Ladders 360
·  Playoff : [360] BO T2/T3 R&D H XII
·  Playoff : [360] BO II TEAM R&D H VIII
·  Playoff : [360] MW3 T2/T3 R&D N XII
·  Playoff : [360] BO II T2/T3 R&D H VIII
·  Playoff : [360] BO TEAM R&D H XII
·  Playoff : [360] BO II T2/T3 R&D N VIII
·  Playoff : [360] BO II SOLO R&D H VIII
·  Playoff : [360] Ghost T2/T3 R&D N IV
·  Playoff : [360] MW2 T2/T3 R&D H XII
·  Playoff : [360] BO SOLO R&D H XIII
Sondage
En attente prochain sondage

 
Sondages
En direct du Forum
> Achat Xbox One ?
> Mes Vidéotests by Asa
> Le clan Xbox 360 France sur destiny
> The best Xbox 360
> aide xbox
> The Best Xbox One

Nos partenaires
> Culture G : Régie Publicitaire
> Sport Ladders 360
> Xbox.com
> AssassinsCreed.FR
> Play3-Live
> Xbox Gamer
> Xbox-Mag.net
> Selecjeux
> Trailer4Game
> Tshirt Maout
> 360Only
> GameHope
> GAMERADIO
> JeuxCherche
> JVNews.fr
> Next Nintendo
> SEGA Mag
> shmupemall.com
> SUXBOX
> Xenon-360

Partenaires
Publicité
 
 
© 2005-2014  Xbox360France - Tous droits réservés